Partagez | 
 

 maybe it's a cruel joke on me, whatever, whatever | Daisy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Daisy Granworth
#MUTANTE — MAIS PAS DEUX ?

avatar
#MUTANTE — MAIS PAS DEUX ?
▼ Crédit Avatar : le beau Peterke ♥

▲ Bavardages : 14

MessageSujet: maybe it's a cruel joke on me, whatever, whatever | Daisy   Lun 2 Juil - 19:19


Daisy L. Granworth

but when the sun comes up, that's when the shadows grow


Informations Générales



IDENTITÉ : Daisy Luna Granworth.
SURNOM / NOM DE CODE : Elle n’en a pas vraiment. Pour avoir un surnom, il faut généralement avoir beaucoup d’amis, et ça n’a jamais vraiment été son cas.

ÂGE : 18 ans.
DATE & LIEU DE NAISSANCE : 12 mai 2000, à Carlisle. (Cumbria, Angleterre)
NATIONALITÉ : Son accent ne trompe pas, Daisy est originaire du Nord Ouest de l’Angleterre, et en détient encore la nationalité. Son pays lui manque, mais elle ne peut rien y faire, depuis qu’ils sont arrivés dans le dôme, les Granworth ne pouvaient plus en ressortir.

SITUATION MATRIMONIALE : célibataire.
ORIENTATION SEXUELLE : pansexuelle ; le genre ne lui importe pas.

METIER : étudiante en dessin.
LIEU DE VIE : au bord de la ville, dans un quartier plutôt riche de Praedam Hill.

AVATAR : Kailey Flyte.
CREDIT AVATAR : angel dust.


Parlons un peu de toi


CARACTERE : J'avais 13 ans lorsqu'un jour, ma mère débarqua dans ma chambre avec son ordinateur portable. Elle ne m'expliqua pas grand chose et me demanda de faire un test et de répondre le plus sincèrement possible, en me promettant qu'elle ne verrait jamais les réponses que j'avais choisis. C'est ainsi qu'en 2013, je fis le Myers Briggs Test, un test de personnalité qui date des années 60 qui est vraiment pas mal. Mes parents ne me comprenaient pas et ne m'avaient jamais compris. C'est donc dans l'idée d'essayer de comprendre un peu mieux leur fille qu'ils me firent faire ce test, et on découvrit la réponse tous ensemble: je suis INFP-T (introversion, intuition, feeling, perception). Je suppose donc que je suis une personne introvertie et intuitive. Ce qui m'a l'air plutôt véridique. Je ne parle pas beaucoup aux gens, je suis même très silencieuse. J'ai un sens de l'humour, certes, (enfin je l'espère) mais je ne suis pas quelqu'un que l'on pourrait qualifier de drôle ou de marrante. J'ai tendance à rester dans mon coin avec un léger sourire sur mon visage, à hocher la tête quand on me parle plutôt qu'à vraiment répondre. Et puis, c'est vrai que je suis une hypersensible. Mes sentiments sont décuplés par rapport à ceux des autres (c'est mon psy qui me l'a dit), et je fais très attention à ceux des autres. J'ai tendance à prendre tout le monde avec des pincettes, je veux surtout éviter les confrontations, j'ai bien trop peur de ça. Dès que quelqu'un élève la voix, je ne suis pas sereine, et si on m'engueule un peu trop longtemps, j'aurai tendance à avoir les larmes aux yeux, ou même à pleurer. Certains se moqueront de moi en disant que je suis une enfant, mais ce n'est pas de ma faute, et je fais tout pour me contrôler.

PARTICULARITÉS : Voit un sychologue depuis ses 17 ans + proche de son père et de ses frères + est le deuxième enfant sur trois + son grand frère a 3 ans de plus et son petit frère 2 de moins + en veut énormément à sa mère + préfère garder ses sentiments secrets plutôt que de les faire savoir aux gens par peur des confrontations + se sent isolée de tout + souffre d'anxiété sociale, et certainement d'autre chose qui n'a pas encore été diagnostiqué car elle n'arrive toujours pas à s'ouvrir à son psychologue + ne supporte pas le goût du café mais en adore pourtant l'odeur + rêve de créer sa propre bande dessinée + ses couleurs préférées sont toutes les couleurs pastels, même si elle a une légère préférence pour le rose + a un faible pour la barbe à papa et les pommes d'amour +



Be careful of the... race


Un institut pour mutants... Et pourquoi pas une garderie ? Que pense ce personnage du complexe géré par le Professeur Williams ? Pourquoi ? : On ne va pas se mentir, toute idée impliquant Daisy dans une interaction sociale avec d’autres personnes ne l’enchante pas trop. Elle aime rester seule dans son coin, et même enfant, elle a toujours été à part. Alors quand son père, son petit frère et elle arrivèrent au manoir, elle eut beaucoup de mal au début. Ne parlait avec personne, surtout pas les professeurs et pleurait chaque soir en suppliant son père de trouver un moyen pour s’échapper. Il l’aurait bien fait pour faire plaisir à sa fille, mais son fils se plaisait bien ici et de toute façon, il était impossible de sortir du dôme. Le manoir, les professeurs et l’idée en elle-même : ce n’est pas une mauvaise idée à ses yeux. C’est le Professeur Williams qui l’a aidé à développer son pouvoir et ça l’a beaucoup aidé lorsqu’elle était adolescente.  

Où en est-il de sa manipulation de pouvoirs ? Et d'ailleurs, quels sont-ils ? : 2011 : Daisy semblait rire plus en compagnie de ses dessins qu’avec sa propre mère, mais ça avait a peut près toujours été le cas. Daisy lui disait des choses telles que: « Le pirate aujourd’hui m’a dit qu’il voulait manger du saumon ! » ou « La princesse est triste dans son château avec le prince, elle me l’a dit. » Sa mère pensait bien sûr que la petite fille était simplement pleine d’imagination et qu’elle parlait de ses amis imaginaires, jusqu’au jour où elle entendit une voix d’homme mûr dans la chambre de la petite blonde. Elle entra en furie dans la pièce et la fouilla, persuadée qu’un étranger était entré chez elle et se cachait dans la chambre de la petite. Ne trouvant rien, elle se tourna vers sa fille et lui demanda « Avec qui tu discute, chérie ? » « ben, avec le pirate maman ! » lui avait-elle répondu en lui tendant le papier qu’elle avait dans les mains. C’était bien un dessin d’enfant, mais il bougeait. Il parlait. Il prenait vie. Petit à petit, en grandissant, la jeune fille put apprendre à animer les dessins des autres personnes, puis les peintures et même les photos. Désormais, elle peut animer toute chose sur un dessin, une peinture ou une photographie. Plus seulement les humains, mais aussi les objets : la flamme d’une bougie qui danse, les vagues de l’océan, une lumière qui clignote… tout.

Que pense-t-il du Dôme et de Praedam Hill ? : Ca serait mentir de dire que de dire que la petite Daisy est heureuse sous le dôme. Elle se sent déjà confinée mentalement, et le dôme n'arrange pas les choses. Il a même tendance à accroître son anxiété. Si elle avait été plus âgée lorsque son père a décidé d'y emménager, alors elle aurait refusé, fugué s'il le fallait. Mais une fois rentré, tout le monde sait qu'on ne peut plus en sortir. Daisy se sent enfermée, à l'étroit. Elle espère qu'un jour quelqu'un changera les choses mais elle ne se sent pas capable de résister pour l'instant.



Et toi, marionnettiste ?

Je m'appelle Maureen/dark unicorn et j'ai 20 ans.
J'ai connu le forum grâce à un top site et je le trouve MERVEILLEUX.
Mon personnage est un INVENTÉ créé par mes soins.
Je possède un double compte, et c'est A. Violet Spencer.
Le mot de la fin : MA MUTANTE VA VOUS MINDBLOW !


Revenir en haut Aller en bas
Daisy Granworth
#MUTANTE — MAIS PAS DEUX ?

avatar
#MUTANTE — MAIS PAS DEUX ?
▼ Crédit Avatar : le beau Peterke ♥

▲ Bavardages : 14

MessageSujet: Re: maybe it's a cruel joke on me, whatever, whatever | Daisy   Lun 2 Juil - 19:36


Raconte nous ton histoire

who do you think you are


Andy Wharol, Woody Allen, Marie Curie, Steve Jobs, Alfred Hitchcock, Steven Spielberg, Mozart, Eminem... vous savez quel point commun ils ont?

Ma mère dit que je suis comme eux. Enfin, elle le disait. Ca n'est pas encore officiel, on n'est pas encore sûrs. Alors, dans le doute, je ne me proclame pas comme eux. Je dis juste qu'on se ressemble sur certains points. Je suis un peu comme Sheldon Cooper dans The Big Bang Theory: on ne sait pas encore ce que j'ai vraiment, c'est un mystère parmi tant d'autres.  

________________________________________________________________________

12 mai 2000, Carlisle (Angleterre)
Félicitations, monsieur et madame Granworth
, s'exprima l'infirmière de garde cette nuit là, Qu'est-ce qu'elle est belle ! Comment s'appelle t-elle?
Daisy. On a décidé de l’appeler Daisy.
Le joli couple et leur fils aîné étaient penchés au dessus du berceau de la petite. Tous très heureux de cette nouvelle arrivée dans la famille qui s’agrandissait petit à petit. Mais aucun d'entre eux n'avait idée des problèmes que cette fille causerait au sein de la famille qui était jusque là une famille calme et normale. Tout ce qu'il y avait de plus normale.

Elle n'était qu'un bébé alors que tout le monde commençait déjà à complimenter ses grands yeux noisettes et ses cheveux blonds. Des cheveux qu'elle adorait lorsqu'elle était petite, parce qu'ils formaient de belles boucles dorées, mais, lorsqu'ils devinrent lisses, elle fit une fixette dessus. Pourquoi avaient-ils changés? Pourquoi étaient-ils devenus aussi simples? En se regardant dans le miroir, elle ne se reconnaissait plus. Non. Daisy n'a jamais aimé le changement.

Très vite, la petite Daisy fut attirée par les crayons de couleurs de son grand frère. Elle ne s'amusait pas avec en les mâchouillant comme les autres enfants, elle les prenait pour dessiner, au début sur les murs avant que ses parents lui passent un savon en lui expliquant que les murs n'étaient pas fais pour ça. Mais voyant que la petite blonde persistait, ils finirent par simplement lui donner des feuilles. Et elle ne s'arrêta pas. Elle avait à peine un an, elle savait marcher depuis seulement quelque temps et le dessin avait déjà une place importante dans sa vie.

Loyale, honnête et intelligente: ce sont les qualités qu'on attribua souvent à la petite Daisy. Sa loyauté est sans pareil et depuis toujours, si peu de personnes l'entourent, et pourtant ils sont là depuis tellement de temps, et c'est pourquoi elle honore ceux qui l'entourent en leur rendant la loyauté qu'ils lui donnent. Quant à son honnêteté, Daisy ne comprend pas comment ni pourquoi les autres ne sont pas comme elle. A quoi sert un mensonge? Quel est le but de parler si c'est pour dire quelque chose qui n'est pas vrai? Et ce n'est pas qu'une question de principe, c'est réellement quelque chose que la belle blonde ne comprend pas. Pourquoi devrait-on mentir. La vérité, les faits, ce sont les seules choses qui importent. Il est peut-être difficile de la comprendre, mais ce qui est clair aux yeux de tous c'est que jamais la petite Daisy ne mentira.

Derrière son visage lisse, la belle nous cache un cerveau bien rempli. Elle aime la logique, les casse-tête, les sciences... toute chose qui se base sur des faits et qui implique de faire marcher son cerveau, mais ce n'est pas ce côté intello qui a fait barrière à son côté artiste. Rien ne fait barrage aux dessins de la belle, même pas le plus intéressant des puzzles.
Elle est si intelligente que la blonde n'a passé que deux ans sur trois au collège, elle avait donc 13 ans le jour de sa rentrée au lycée. Ce n'est pas quelque chose qui l'avait dérangée en soi, puisqu'elle n'allait clairement pas au lycée pour se faire des amis, mais bien pour apprendre et en savoir plus sur un maximum de choses.

Les années passèrent et les Granworth se demandaient ce qu'ils avaient fait de différent avec Daisy. En comparaison à ses frères, elle semblait grandir moins vite, pourtant, on dit que les filles mûrissent avant les garçons, non ? La petite blonde comprenait du premier coup les choses compliqués qu'on lui apprenait à l'école, au collège et au lycée mais certaines choses très simples lui semblaient insurmontables: la manière dont il fallait s'y prendre pour discuter à quelqu'un, savoir différencier une personne triste d'une personne heureuse, détecter le sarcasme ou l'ironie, pourquoi les blagues étaient drôles... une longue liste de conventions sociales que la petite Daisy ne pouvait pas suivre. Ne pouvait pas comprendre.

Daisy n'avait que quinze ans, quand, en 2015 sa mère mourra dans un accident de voiture. Madame Granworth et ses fils revenaient du supermarché quand une voiture grilla un feu rouge à toute vitesse et fonça sur eux. Arrivés aux urgences, d'apparence, tout allait bien pour les deux garçons et leur mère, mais la pauvre fit une hémorragie cérébrale et décéda quelques heures plus tard. Les deux petits s'en sortirent avec un bras cassé pour l'un et des égratignures pour l'autre. Bien qu'elles n'étaient pas très proches, la mort de sa mère fut dévastateur sur Daisy qui se renferma un peu plus et sombra dans une dépression avec laquelle elle se bat toujours. C'est aussi cette année là que monsieur Granworth, veuf, débarqua avec sa famille sous le dôme. Arrivés ici un peu peu par hasard, ils se rendirent très vite compte qu'ils ne pouvaient plus en sortir. Ils avaient jusque là réussit à garder secret le pouvoir de sa fille, mais son plus jeune fils commençait à développer les siens et souffrait de ne connaître personne d'autre que sa soeur qui, comme lui, avait des habilités hors du commun. Monsieur Granworth ainsi que son fils se dirent qu'ils étaient au bon endroit. Contrairement à Daisy.

A son arrivée dans Preadam Hill, Daisy voulait se faire discrète, mais ce n'était pas sans compter l'intérêt de certains professeurs du manoir. Ils essayaient de la faire participer en classe, de l'aider à s'ouvrir et... elle détestait ça. Devoir parler aux gens, être gentille avec des inconnus, non, non, elle préférait dessiner. Pourtant, le professeur Williams, elle l'aimait bien. Il l'a aidée à étendre son pouvoir, à pouvoir animer plus que ses propres dessins, mais elle ne voulait rien de plus que cela. Elle ne voulait pas d'attention. Et bien que le dôme fut bénéfique à son petit frère, Daisy quant à elle le détesta avant même d'y avoir mit les pieds. Elle se sent oppressée, confinée, elle étouffe dans cette ville sans aucune issue. Elle a l'impression d'être un animal que l'on a enfermé dans une cage et elle a horreur de ça. Mais elle ne dit rien, elle ne souhaite pas attirer l'attention sur elle. Elle regarde donc d'un bon oeil les mouvements de révolutions, mais tente d'en rester loin.

________________________________________________________________________


Si vous ne l'aviez pas encore compris, je m'appelle Daisy Granworth, et d'après ma famille je suis comme Andy Wharol, Woody Allen, Marie Curie, Steve Jobs, Alfred Hitchcock, Steven Spielberg, Mozart et Eminem. Ils disent que je suis atteinte du syndrome d'Asperger. Ma psychologue ne m'a pas encore dit si c'était vrai ou faux, et c'est certainement parce que je ne lui dis pas tout ce qu'il se passe dans ma tête. J'ai beaucoup de mal avec elle encore, car il me faut du temps, énormément de temps pour accorder ma confiance. Donc, Asperger ou pas, je vis ma vie en tentant de paraître le plus normale possible. D'un côté j'aime bien l'idée d'être Asperger, parce que souvent, on les considère... on nous considère comme des artistes. Ca veut peut-être dire qu'un jour, je serai une dessinatrice reconnue pour mon talent. Je ne veux pas que les gens me connaissent, hein! Je veux que les gens connaissent mon talent.

Revenir en haut Aller en bas
Lilian Bell
#TRITON — M'ENTENDS-TU ?

avatar
#TRITON — M'ENTENDS-TU ?
▼ Crédit Avatar : Dandelion

▲ Bavardages : 298

MessageSujet: Re: maybe it's a cruel joke on me, whatever, whatever | Daisy   Lun 2 Juil - 20:00
WELCOME BACK BABE.
T'es trop belle.


ULTRAVIOLENCE
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Lawrence Storm
# I PROMISE YOU
the sun will shine on us again

avatar
# I PROMISE YOUthe sun will shine on us again
▼ Crédit Avatar : Opy <3

▲ Bavardages : 250

MessageSujet: Re: maybe it's a cruel joke on me, whatever, whatever | Daisy   Lun 2 Juil - 20:22
Re bienvenue à toi avec cette jolie demoiselle


Life is a war
Revenir en haut Aller en bas
Seth V. Walker
#MUTANT — MAIS PAS DEUX ?

avatar
#MUTANT — MAIS PAS DEUX ?
▼ Crédit Avatar : Tag

▲ Bavardages : 58

MessageSujet: Re: maybe it's a cruel joke on me, whatever, whatever | Daisy   Lun 2 Juil - 20:59
J'adore son pouvoir !! Welcome back :D
Revenir en haut Aller en bas
http://callme-legend.forumactif.com/t228-intouchable-seth-v-walk
Peterke A. Rhoswen
#MUTANT — MAIS PAS DEUX ?

avatar
#MUTANT — MAIS PAS DEUX ?
▼ Crédit Avatar : la p'tite mouette.

▲ Bavardages : 281

MessageSujet: Re: maybe it's a cruel joke on me, whatever, whatever | Daisy   Lun 2 Juil - 23:03
REBIENVENUE PARMI NOUS ET BONNE CHANCE POUR L'ECRITURE DE TA FICHE ! <3
hâte de voir cette petite mutant grossir les rangs.
(révolte toi. )


If there's a light at the end,
it's just the sun in your eyes
Revenir en haut Aller en bas
http://callme-legend.forumactif.com/t255-peterke-wanna-burn-with
Nyx F. Williams
# I PROMISE YOU
the sun will shine on us again

avatar
# I PROMISE YOUthe sun will shine on us again
▼ Crédit Avatar : Bibi.

▲ Bavardages : 407

MessageSujet: Re: maybe it's a cruel joke on me, whatever, whatever | Daisy   Mar 3 Juil - 14:43
Oooh la voilà, bienvenue à toi ! Enfin, RE bienvenue
J'adore son pouvoir, j'ai hâte d'en voir plus


Là où tout commence et tout fini
You got the makings of greatness in you, but you got to take the helm and chart your own course. Stick to it, no matter the squalls ! And when the time comes you get the chance to really test the cut of your sails, and show what you're made of...   ▬ well, I hope I'm there, catching some of the light coming off you that day.

Revenir en haut Aller en bas
http://callme-legend.forumactif.com/t21-its-the-unspoken-truth-o
Nina O. Namarov
# I PROMISE YOU
the sun will shine on us again

avatar
# I PROMISE YOUthe sun will shine on us again
▼ Crédit Avatar : Schizophrenic

▲ Bavardages : 585

MessageSujet: Re: maybe it's a cruel joke on me, whatever, whatever | Daisy   Mar 3 Juil - 15:28
Re-Bienvenue par ici


Revenir en haut Aller en bas
Astrid Esbjorn
#LOUVE — Y ES-TU ?

avatar
#LOUVE — Y ES-TU ?
▼ Crédit Avatar : Dandelion

▲ Bavardages : 199

MessageSujet: Re: maybe it's a cruel joke on me, whatever, whatever | Daisy   Mar 3 Juil - 22:26
Re-bienvenue :)


I don't care, I don't care, so call me crazy
She wolf ▬ 'Cause every night I lie in bed The brightest colors fill my head A million dreams are keeping me awake I think of what the world could be A vision of the one I see A million dreams is all it's gonna take A million dreams for the world we're gonna make
Revenir en haut Aller en bas
Daisy Granworth
#MUTANTE — MAIS PAS DEUX ?

avatar
#MUTANTE — MAIS PAS DEUX ?
▼ Crédit Avatar : le beau Peterke ♥

▲ Bavardages : 14

MessageSujet: Re: maybe it's a cruel joke on me, whatever, whatever | Daisy   Mer 4 Juil - 10:50
Merci à tous ça fait très plaisir


UC
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: maybe it's a cruel joke on me, whatever, whatever | Daisy   
Revenir en haut Aller en bas
 

maybe it's a cruel joke on me, whatever, whatever | Daisy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Call Me Legend ::  :: Présentations :: Les Validés-